Nouveau CHARMES DE LA BULGARIE Agrandir l'image

CHARMES DE LA BULGARIE

CHARMES DE LA BULGARIE

DEMANDE DE DEVIS

dates de départ :

  • 20 au  29 mai 2019
  • 10 au 19 juin 2019
  • 1 au 10 juillet 2019
  • 9 au 18 septembre 2019

Plus de détails

Déjà vus

J1 – SOFIA 

Découverte de la capitale Vous serez accueillis à l’aéroport international de Sofia, puis transférés jusqu’à votre hôtel 3*, situé à toute proximité du centre-ville d’un très bon service – Hôtel Budapest. Suivant votre heure d’arrivée, le premier jour vous permettra de découvrir la capitale et les Sofiotes. Vous ferez un tour panoramique ou pédestre du centre-ville culturel, afin d’y découvrir les plus beaux bâtiments historiques de la capitale. Vous aurez la possibilité de découvrir entre autres la cathédrale Orthodoxe St. Al. Nevski, l’église russe St. Nicolas, la rotonde St. Georges, la basilique Ste. Sophie, l’église Ste. Petka des Selliers, le Parlement, la mosquée Banya Bashi édifiée en 1576. Dîner à l’hôtel. Entrées dans les sites suivants : - Cathédrale A. Nevski

J2 – SOFIA > KOPRIVSHTITSA > VELIKO TARNOVO > ARBANASSI

La cité des Tsars bulgares Vous partirez de bon matin pour suivre le versant Sud du Balkan central et ferez une halte dans la petite ville haute en couleurs de Koprivshtitsa, d’où est partie la Grande Révolution d’Avril 1876 pour la Libération du joug ottoman. Préservée dans son aspect authentique, nichée dans la montagne, c’est une page de l’histoire bulgare qui mérite d’être racontée. La plupart des maisons construites en bois sont peintes de couleurs vives et donnent une touche unique à ce lieu de repos. Des maisons musées retraçant la grande histoire de cette petite bourgade vous enrichiront. Vous ferez la visite de 2 maisons musées, parmi celles de Kableshkov, Debelyanov, Karavelov, Lyutov ou Oslekov qui étaient des écrivains révolutionnaires pour la plupart et sont considérés encore aujourd’hui comme des héros. Tout ici est chargé d’Histoire. Vous déjeunerez sur place. Vous partirez ensuite pour une magnifique ville, au passé prestigieux : Veliko Tarnovo, capitale du Second Empire Bulgare entre le 12ème et le 14ème s. était considérée comme la plus belle ville des Balkans après Constantinople. Le détour par cette ville s’impose pour la richesse de son histoire, la beauté naturelle du site, ses maisons suspendues au-dessus de la rivière Yantra, le tout dans un cadre médiéval. Vous visiterez la magnifique citadelle de Tsarevets très bien conservée et en partie restaurée, qui conserve le souvenir de la glorieuse épopée qui fit des Assénides une des plus brillantes dynasties d’Europe. Passage dans la rue commerçante de la ville de Veliko Tarnovo avant de rejoindre votre hôtel. Vous dormirez dans le village d’Arbanassi dans un petit complexe construit dans le style architectural du village – Complexe Arbanashki Han. Diner à l’hôtel. Entrées dans les sites suivants : - Deux maisons musées à Koprivchtitsa - Citadelle Tsarevets à Veliko Tarnovo

Etape : 300 kms (4h. 30)

J3 – ARBANASSI > OSMAR > MADARA > VARNA

La perle de la mer noire Vous partirez en direction du littoral. En cours de route, escale dans le petit village d’Osmar, pour faire la visite d’une maison d’hôtes traditionnelle avec des propriétaires charmants et accueillants et faire une dégustation d’une spécialité locale, un vin à base d’herbes et de fruits connu sous le nom – « pélin » (Rouge et blanc). Vous êtes dans la région de Shumen, au riche passé glorieux des Khans bulgares. En effet, dans cette partie du pays sont situées les deux premières capitales historiques de la Bulgarie (Pliska et Véliki Preslav). Vous irez par la suite dans le petit village de Kyulevcha, où vous aurez droit à une présentation des traditions bulgares par les grands-mères du village (fabrication du pain de fêtes, anciens métiers, danses et chants, ou les convives participeront) dans une maison d’hôtes écologique, déjeunerez sur place dans ce cadre idyllique. Le cavalier de Madara bas-relief taillé dans la roche, emblème des protobulgares, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO est au programme des visites. Dans l’après-midi, vous prendrez la direction de la Mer Noire. Sur la route, vous ferez un arrêt pour découvrir un des phénomènes naturels les plus extraordinaires de la Bulgarie – les Pierres plantées. Ces étranges colonnes en pierre se dressent sur des km² dont l’origine suscite toujours de vives polémiques : formations naturelles, vestiges d’une cité ancienne ou à croire la légende, des combattants pétrifiés sur le champ de bataille. Vous arriverez à Varna en fin de journée sur le littoral de la mer noire, passage devant sa magnifique cathédrale et serez hébergés dans un hôtel 3*, situé dans le centre de la ville – Hôtel Splendid. Entrées dans les sites suivants : - Dégustation de vin « Pelin » à Osmar - Le cavalier de Madara - Présentation des traditions à Kyulevcha - Les pierres plantées

Etape : 240 kms (3h.)

J4 – VARNA > NESSEBAR > ZHERAVNA

Un village remarquable Temps libre en matinée à Varna, « La Perle de la Mer Noire » qui jouit d’une grande notoriété internationale. En effet cette station balnéaire, dotée de belles plages et d’espaces verts, offre un centre-ville propice à la vie sociale. De nombreuses boutiques, des restaurants variés, des cafés branchés, des espaces culturels créent une ambiance festive et conviviale. En été, elle devient aussi le centre culturel du pays. Avant de déjeuner en bord de mer, passage dans le centre piétonnier de la ville, et devant les thermes romains d’Odessos (Varna) qui sont les plus grands dans les Balkans et étaient parmi les 4 plus grands dans l'empire romain. Les autres sont les thermes de Rome et Pompée (Italie), Ankara (Turquie), Trier (Allemagne) Ils occupent une superficie de 7 000 m² et leurs murs atteignent 20 m de hauteur. Le site nécessite des travaux de conservation, espérés depuis des années mais sans perspective prochaine de réalisation. Après le déjeuner, vous descendrez ensuite vers le sud en suivant le littoral bulgare. Les paysages sont reposants et l’on peut admirer cette belle Mer Noire, notamment depuis le cap Emine, à l’extrémité orientale du Balkan. On peut citer les petits villages d’Emona, d’Obzor ou de Biala. Arrivée à Nessebar, une île fortifiée de renommée internationale. Fondée par les Thraces à la fin du 2ème millénaire avant JC, elle jouit d’une histoire riche et mouvementée du fait de son emplacement stratégique. Classée au patrimoine Mondial de l’UNESCO pour son exceptionnel ensemble architectural dont ses fameuses églises, ses maisons de l’époque Renaissance, ses petites ruelles pavées qui donnent à la cité un grand intérêt et une ambiance particulière. On peut s’imaginer errer dans les ruelles de la Byzance du temps jadis, d’autant plus que la presqu’île est interdite aux véhicules. C’est la ville aux quarante églises ! Parmi les nombreuses à voir, vous visiterez la plus intéressante, celle de St. Stefan, ferez une balade pédestre dans la presqu’ile. Vous rentrerez ensuite dans les terres, pour rejoindre un des plus beaux villages bulgares, pittoresque, typique et en pleine nature : Zheravna. Vous apprécierez son atmosphère campagnarde, ses maisons musées, ses tavernes chaleureuses et l’hospitalité de la population. Nous vous proposons une expérience différente, en dormant dans des maisons d’hôtes de charme, en bois, vraiment splendides. Plusieurs maisons seront privatisées, un beau moment authentique – Maisons d’hôtes Ekohotel, Radeva, ... Diner sur place. Entrées dans les sites suivants : - Eglise St. Stefan à Nessebar

J5 – ZHERAVNA > KAZANLAK > PLOVDIV

La vallée des rois Thraces Etape : 250 Kms (3h. 45) Vous rentrerez ce jour dans les terres pour vous diriger vers la vallée des rois Thraces, civilisation la plus forte à son époque qui domina une grande partie de l’Europe bien avant les Romains. Nous vous proposons d’assisterez à un concert privatisé de chants orthodoxes exécuté par la troupe Sevtopolis à l’église St. Iliya, toute proche de la Tombe Thrace de Kazanlak. Un endroit exceptionnel pour assister à leur concert et un grand moment d’émotion. Déjeuner à proximité, dans une belle taverne. Vous visiterez ensuite le tombeau d’un roi de cette civilisation Thrace et admirer leur art funéraire (il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous visiterez la réplique car l’original est fermé aux visiteurs). En début d’après-midi, visite de la magnifique église Russe de Shipka, érigée en l’honneur des Russes pour leur aide contre l’empire Ottoman. Vous êtes au coeur de cette vallée, appelée aussi vallée des roses, car la production d’huile de rose est l’une des spécialités du pays, c’est d’ailleurs le premier producteur mondial. Il y a un festival, mondialement connu, qui se déroule le premier week end du mois de Juin. Cette date coïncide avec la période de floraison, juste avant la récolte, quand les champs de roses sont les plus beaux. Et c’est vraiment le moment de visiter la région, en faisant une halte dans ce festival pour y observer tout un pan du folklore bulgare. Le secret de la haute qualité de la rose bulgare vient des années de développement et de production qui ont permis d’acquérir un art nul part égalé, un terroir et un climat très favorable. Les roses élevées sont de la famille Damascena. L’huile de rose est appelée le ‘liquide d’or’ de la Bulgarie, car c’est un produit très cher utilise par de nombreuses marques réputées de parfum, chocolat, liqueur et confiture. L’huile de rose est trois fois plus chère que l’or. Un litre d’huile de rose est extrait de 3 000 kilogrammes de rose. Toutes les fleurs sont cueillies à la main et conservées précieusement pour la distillation. EGLISE RUSSE DE SHIPKA En partant vous ferez une halte dans le village de Skobelevo pour faire la visite d’une distillerie de rose, y faire une dégustation de produits à base de rose. Départ vers le sud pour découvrir une ville millénaire : Plovdiv. Située dans la plaine Thrace, sur les rives de la Maritsa et sur sept collines. C'est le deuxième centre urbain par sa population, par sa superficie et par sa place en tant que centre culturel, historique et touristique. Le Vieux Plovdiv, appelé « réserve architecturale du 18ème et 19ème » suscite l’admiration de tous les visiteurs. Les vestiges de la civilisation Thrace s’y mêlent aux monuments romains, tandis que les vieilles mosquées turques ajoutent un parfum oriental à une cité où des civilisations successives et parfois antagonistes ont su conjuguer ce qu’elles avaient de meilleur pour donner à Plovdiv sa personnalité originale. Mais c’est avant tout l’exceptionnel ensemble de maisons de l’époque de l’éveil national dans le « Trimontium » ou vieux Plovdiv qui donne à cette cité jeune et animée son charme unique. Nuit dans un hôtel 4*, situé au coeur de la ville, à l’entrée de la rue piétonne principale, une véritable institution de la ville avec son style baroque – Hôtel Trimoncium. Dîner dans le centre-ville non loin de l’hôtel. Entrées dans les sites suivants : - Tombe Thrace royale de Kazanlak (réplique) - Concert de chants orthodoxes - Eglise Russe de Shipka - Distillerie de rose Damascena

Etape : 280 kms (3h. 45)

J6 – PLOVDIV > SHIROKA LAKA

En matinée, visite de Plovdiv, vous passerez dans la rue piétonne centrale du prince Alexandre de Battenberg où vous pourrez admirer des façades néobaroques à fière allure avant de visiter l’église Sts. Constantin et Hélène, avec ses icônes du maître Zahari Zograf, le musée ethnographique, passage devant la mosquée Dzhumaya, le théâtre, le stade et l’odéon romains... Vous déjeunerez dans un restaurant dans le vieux Plovdiv. Durant le repas, vous aurez une démonstration de danses folkloriques de plusieurs couples en tenue traditionnelle. Départ en début d’après-midi, sur votre route, vous ferez une halte dans le village de Batchkovo, connu surtout pour son fameux monastère si cher au coeur des bulgares. Niché dans la verdure d’une superbe vallée, il a été fondé en 1083 et demeurait le lieu favori des Tsars Bulgares. La superbe église Ste. Marie dans la cour intérieure fût construite en 1604 et garde de rares sculptures du 17ème siècle. Les dernières rénovations ont eu lieu dans les années 1830- 1840 avec des fresques du maître Zahari Zograf et ses disciples. Vous pourrez aussi admirer « l’icône miraculeuse » de Ste. Marie qui fait partie d’un culte populaire qui dépasse l’enceinte du monastère, le réfectoire et son immense table de marbre blanc ou encore sa bibliothèque avec sa collection de livres anciens byzantins, bulgares et géorgiens. Parmi eux un manuscrit musical byzantin du XIIIème siècle et un manuscrit religieux somptueux, écrit en géorgien. Par la suite, vous allez pénétrer ensuite dans le massif des Rhodopes, caractérisé par ses paysages verdoyants et méditerranéens, son relief arrondi et la présence de villages « Pomaks » (bulgares islamisés sous le joug Ottoman) identifiables grâce aux minarets blancs de leurs mosquées. Vous arriverez à Shiroka Laka, un village (réserve d’architecture), connu non seulement en Bulgarie, mais aussi à l’étranger par son architecture originale, typique de la région des Rhodopes, ses traditions musicales et son riche passé. Il est le centre d’une petite région de cinq villages (Stoykite, Guéla, Stikal et Solichta) où la population chrétienne est mêlée aux musulmans bulgares des alentours (islamisation de la région des Rhodopes durant le pouvoir ottoman – 17ème siècle). Les particularités naturelles, l’insécurité durant l’époque ottomane, la conscience nationale des habitants et leur prospérité économique ont répercuté sur l’architecture des maisons du village qui sont du type de “la grande maison des Rhodopes”. Elles sont à deux étages, aux fenêtres en baie et hautes cheminées de pierre, aux murs épais, aux petites fenêtres et portes battues, aux escaliers de bois et une petite cave avec refuge. Les chambres sont meublées par des armoires incorporées dans les murs, des celliers, etc. Au milieu des petites cours dallées il y des fontaines. Tout cela est créé avec beaucoup de goût et en harmonie avec la nature. Dîner dans une maison d’hôtes traditionnelle où vous aurez droit à un spectacle de gaïda, un type de cornemuse, (un musicien et une chanteuse) un pur moment de tradition musicale. Nuit à Shiroka Laka dans un bel établissement, construit dans le style traditionnel des Rhodopes – Hôtel Shiroka Laka. Entrées dans les sites suivants : - Eglise Sts. Constantin et Hélène à Plovdiv - Musée ethnographique à Plovdiv - Mosquée Dzhumaya à Plovdiv (si possible) - Démonstration de danses folkloriques à Plovdiv - Monastère de Batchkovo - Spectacle de gaïda à Shiroka Laka

Etape : 100 kms (2h.)

J7 – SHIROKA LAKA > TRIGRAD > VELINGRAD > BANSKO 

  Après le petit-déjeuner, départ pour le village de Trigrad, passage par les fameuses Gorges de Trigrad, une des plus belles du pays. Rencontre dans le centre du village avec Assya pour découvrir les secrets du thé Mursalski – le miracle des Rhodopes, un thé qui pousse uniquement dans les environs/ hauteurs du village. Discussion sur le thé et la vie dans les Rhodopes autour d’une tasse de thé de Mursalski. Continuation par la suite en direction de la petite ville de Rakivoto. Vous aurez l’occasion de faire connaissance avec une famille bulgare à l’occasion d’une dégustation de produits laitiers faits maison (yaourt, siréné et kashkaval). Vous visiterez par la suite la fabrique de tapis dans la petite ville voisine de Kostandovo. Restée artisanale, de l’excellence dont les clients sont dans le monde la reine Elizabeth, le prince Charles, Mike Jagger… Les 30 tisseuses produisent quelques dizaines de tapis par an. Escale très instructive (Pas une boutique marchande de tapis). Le déjeuner aura lieu à 14h.00 dans la ville thermale voisine de Velingrad. La ville porte le prénom d’une résistante née et assassinée dans un de ses quartiers actuels, Vela Peeva (1922- 1944). La région de Velingrad est riche en ressources aquatiques : rivières (la plus importante est la rivière de Tchepino, sources karstiques et sources minérales (au nombre de 80), ce qui fait de la ville l’un des lieux de cures les plus importants de Bulgarie. On la qualifie souvent de « capitale thermale » du pays, et elle offre un grand nombre d’établissements thérapeutiques et thermaux, ainsi que beaucoup d’hôtels. 9 000 litres d’eau par minute surgissent de quatre emplacements thermaux et minéraux. La source de Kleptuza est l’une des attractions touristiques les plus connues de Velingrad, et, avec le parc qui porte son nom et ses deux lacs, elle est l’un des symboles de la ville. Elle est située dans le quartier de Chepino, dans l’une des trois zones thermales de la ville. Kleptuza est la plus importante source karstique de Bulgarie : environ 1 200 litres d’eau froide en jaillissent à chaque seconde. De grandes quantités de cette eau sont utilisées pour l’approvisionnement en eau potable, le reste alimente les deux lacs du parc. En fin d’après-midi, le groupe prendra le train à voies étroites de la gare de Velingrad pour une traversée des Rhodopes jusqu’à la gare d’Avramovo, la plus haute des Balkans, située à 1267 m. d’altitude. C’est l’occasion de découvrir non seulement de jolis paysages, mais aussi d’apprendre davantage sur la population locale – bulgares islamisés durant le joug ottoman. Une ligne qui assure la survie d’un certain nombre de petits villages situés le long de la ligne. Vous arriverez en début de soirée dans la petite ville de Bansko, la station de sports d'hiver la plus récente et la plus dynamique de Bulgarie qui détient le record d’enneigement tant en quantité qu’en durée puisque l’on peut y skier du 15 décembre au 15 mai. La ville est au pied du Parc national de Pirin, qui est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'étend sur une superficie de 274 km² (27 400 ha), à une altitude allant de 1008 à 2914 mètres. Située à une altitude de 925 m, dans la partie la plus élevée mais aussi la plus belle du massif du Pirin, Bansko offre une architecture unique aux accents de l’héritage culturel du pays. Son nom vient d’ailleurs du vieux mot bulgare "ban", qui signifie "maître". Le style de Bansko est représentatif du paysage rural du 18- 19 siècle. Ses maisons fortifiées, uniques dans leur genre, sont le témoin du caractère indépendant de ses anciens habitants. La maison est construite en pierres et poutres solides, abrite une ou plusieurs cachettes secrètes, fermée au monde extérieur par des portes épaisses et ferrées et protégées à l'aide de meurtrières dans les murs. Vous dinerez dans le quartier historique de la ville. Nuit dans un petit hôtel familial 3* très bien tenu dans le centre de la ville – Hôtel Martin. Entrées dans les sites suivants : - Découverte de la production de thé Mursalski - Dégustation de produits laitiers chez l’habitant à Rakitovo - fabrication de tapis à Kostandovo - Train entre Velingrad et Avramovo

Etape : 200 km (3h30)

J8 – BANSKO > MELNIK > RILSKI MANASTIR

Vous descendrez dans la partie sud du pays, à la frontière Grecque. Vous rejoindrez le petit village vinicole typique de Melnik. Les pyramides naturelles qui l’entourent sont un phénomène naturel surprenant et unique. Etrange paysage constitué de falaises sableuses, découpées par l’érosion. La nature en tant que maître d’oeuvre a créé un tableau atypique qui nous rappelle une succession de Pyramides, façonnées au gré des intempéries. Le coucher de soleil est un moment d’intensité émotionnelle forte qui rajoutera une touche de romantisme à votre séjour. La petite ville est centrée autour d’une rue qui longe une rivière où l’on peut admirer le style architectural particulier de cette région, découvrir des maisons musées, s’arrêter dans ses tavernes conviviales et se laisser porter par cette ambiance détachée. La ville de Melnik est la plus petite ville et l’une des plus charmantes de Bulgarie. Elle réunit le souvenir d’un passé prospère à la tranquillité pastorale et la nature unique. Ce sont les Thraces qui ont entamé la construction de la ville. Après eux, les Romains, et plus tard, les Slaves ont développé la ville en tant qu’un important centre religieux, culturel et administratif. A la fin du 6ème siècle les Slaves lui ont donné le nom mélodieux de Melnik. L’activité principale des habitants de Melnik était la production de vins de qualité, reposant dans les caves sablonneuses d’alentour et au-dessous de la ville même. Les restes de la grandeur d’autrefois sont suffisants pour qu’on plonge dans l’atmosphère des siècles passés. Les anciennes maisons de Melnik, bâties conformément aux exigences de la nature, impressionnent par leur architecture, par leurs dimensions, par leurs caves. En arrivant en fin de matinée, vous ferez la visite du domaine vinicole Villa Melnik avec une dégustation de vin. Déjeuner dans une taverne, où vous ferez une rencontre humaine de tout premier ordre. Un couple, garant des traditions du Sud- Ouest de la Bulgarie. Le couple milite haut et fort pour la protection du folklore, des traditions locales, danses, chants, instruments de musique, mais aussi pour rendre accessible cet art haut en couleurs. A cet effet, ils restaurent des instruments de musique, participent à différents forums nationaux et internationaux, émissions de télévision et de radio et discussions, étudient et recueillent des objets traditionnels, iconographiques et artistiques, mais créent aussi et participent à l’élaboration de nouveaux pour perdurer cette tradition ancestrale, organisent des échanges et séminaires culturels. Des artisans, des artistes, des personnes ordinaires, les mots sont insuffisants pour décrire leur apport et effort pour conserver cette richesse culturelle et pour assurer sa promotion. Les rencontres sont vivantes, dynamiques, chargées en émotions, elles permettent un échange intense, ouvrent la voie du dialogue et de l‘entente pour ceux qui souhaitent toucher la spiritualité de nos ancêtres à travers la culture et le contact humain. Dans l’après-midi, vous ferez la visite du monastère de Rozhen, reconstruit au XVIe siècle sur les restes d'un plus ancien monastère du XIIIe siècle. En partie détruit par les turcs, son église de la Nativité élevée au XVIIIe, possède de très intéressantes fresques et une magnifique iconostase. Entièrement en bois, sa salle à manger longue de 10 m, ses treilles qui surplombent la cour intérieure, ses fresques « défraichies » et son panorama exceptionnel imprenable vous emballeront. En milieu d’après-midi, vous partirez en direction du Nord pour visiter le plus grand et plus fameux monastère des Balkans, le monastère de Rila. Le monastère se situe sur la rive droite de la rivière Rilska dans le parc naturel national de Rila. C’est le lieu touristique le plus visité en Bulgarie, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il occupe une superficie de 8 800 m² constitué de 4 sections correspondant aux 4 points cardinaux qui proposent 300 cellules de moines. Le monastère a été fondé par St. Jean de Rila en 930, mais sa structure, telle que nous la connaissons date de 1335 sous la régence de Khrelio, dont la tour défensive intérieure porte toujours son nom. St. Jean de Rila fût canonisé par l’église orthodoxe. Le monastère subit pillages et destructions sous le joug ottoman, mais pu bénéficier de la protection tant bien que mal des rois russes. Il fût aussi le gardien de l’orthodoxie quand les églises catholiques et protestantes voulurent s’établir en terre bulgare au 19ème siècle. Ses arcades, colonnes, boiseries et peintures sont d'une beauté exceptionnelle. L'église de la Dormition de la Vierge est considérée comme la mieux décorée en fresques en Bulgarie. Son iconostase en bois sculpté est unique dans son genre. Au centre de la cour monastique s'élève la tour de Khrelio, tour médiévale de défense très bien conservée. Entrées dans les sites suivants :

- Le Musée National d’histoire - L’église de Boyana

Etape – 130 kms (2h. 30)

J9 – RILA > SOFIA 

L’ancienne Serdica Retour dans la capitale Sofia ce jour. Arrêt dans la banlieue résidentielle de Sofia, à Boyana, au pied du mont Vitosha, afin de visiter le musée national d’Histoire qui a pris lieu dans l’ancienne résidence gouvernementale de Todor Zhivkov, pour y découvrir de superbes objets culturels et l’histoire mouvementée du peuple bulgare. Sa visite vous permettra de mieux comprendre la civilisation bulgare et le trésor Thrace découvert à Panagurichte mérite à lui seul la visite. Vous ferez également la visite de l’église de Boyana, inscrite au patrimoine de l’UNESCO, qui se compose de trois bâtiments. La partie orientale a été construite au 10e s. Une église à 2 étages a été collée à la première en 1259 par le Sevastocrator Kaloyan. L’ensemble est complété par une troisième église édifiée au début du 19e s. Vous pourrez admirer dans ce site le caractère unique des fresques les mieux conservées de l’art médiéval d’Europe de l’Est. Vous aurez du temps libre dans l’après-midi dans le centre-ville. Les participants, qui pour des raisons d’horaires d’avion n’auraient pas pu faire la visite de Sofia le premier jour, la feront cet après-midi. Vous dormirez dans le même hôtel que le jour de votre arrivée – Hôtel Budapest. Entrées dans les sites suivants :

- Le Musée National d’histoire

- L’église de Boyana

J10 – SOFIA – RETOUR

En fonction de votre heure de départ, vous aurez un peu de temps libre dans la capitale. Visite des Halles de Sofia, afin de rencontrer les producteurs locaux, ainsi que le petit marché aux femmes juste à côté. Vous serez transférés à l’aéroport de Sofia pour prendre votre vol retour. possibilité de faire une extension balnéaire, nous consulter.



Si famille



Décrivez le voyage dont vous révez ; Avez-vous des exigences ou contraintes ?
Produit relatifs